2021 -Les contaminations primaires sont elles d’importance secondaire ?

2021 - Séminaire Vins et Environnement #5 : Mildiou de la vigne

Avec François Delmotte, Directeur de recherche à INRAE, spécialiste en génétique des populations et pathologie des plantes Marc Raynal, Ingénieur à l’IFV, animateur de l’UMT SEVEN, spécialiste de l’épidémiologie et de la viticulture de précision

Le retrait de nombreux produits de traitement efficaces contre le mildiou de la vigne et la succession d’années favorables au développement réitéré de fortes épidémies interrogent sur les limites actuelles des stratégies de lutte contre la maladie : centrées sur le contrôle des contaminations pendant la saison culturale, elles visent essentiellement la phase asexuée du pathogène. Mais que savons-nous de la phase sexuée hivernale ? Quel rôle jouent les organes de conservation du pathogène dans l’initiation et le développement des épidémies ? Comment limiter la production d’inoculum primaire capable de se conserver plusieurs années dans les parcelles ? La gestion de l’inoculum est-elle en mesure de faire évoluer nos approches de protection de la vigne ?

A la lumière des derniers résultats des programmes de recherche, cette vidéo parle de la possibilité de renforcer la prévision des risques et de promouvoir des approches de lutte fondées sur la prévention.

Mildiou de la vigne : Les contaminations primaires sont elles d’importance secondaire ? Avec François Delmotte, Directeur de recherche à INRAE, spécialiste en génétique des populations et pathologie des plantes Marc Raynal, Ingénieur à l’IFV, animateur de l’UMT SEVEN, spécialiste de l’épidémiologie et de la viticulture de précision

Date de modification : 16 mai 2024 | Date de création : 10 mars 2023 | Rédaction : CD