Les leviers d'action

Les leviers d'action

Les résultats attendus sont :

  • la mise en place de l'observatoire national du déploiement des cépages résistants ;
  • bien connaitre l'impact de l’architecture (échelle plante, parcelle) sur l’expression de maladies/ravageurs à l'échelle de l'exploitation et du paysage ;
  • le développement des méthodes de bio (ou éco) contrôle ;
  • la formalisation RDD (règles de décision) de traitement (intégrant des produits à efficacité partielle) ;
  • la mise place de tests de systèmes de production bas intrants (intégrant les connaissances innovantes).

Gestion tactique et efficience des produits phytosanitaires

Regrouper l’ensemble des informations nécessaires à la mise en œuvre d’une protection économe en intrants au sein d’un outil d’aide à la décision (OAD) intégré et accessible aux viticulteurs pour les aider à raisonner la protection phytosanitaire de façon efficace en termes de sécurisation de la récolte et de réduction de l’indicateur de fréquence de traitements phytosanitaires (IFT).

 

Les stratégies de protection optimisées concernent les principales maladies (mildiou, oïdium, black-rot, Botrytis) :

  • la conceptualisation et conception des règles de décision (RDD), vise à établir une liste exhaustive des connaissances, outils et indicateurs interagissant dans la gestion de la lutte contre les maladies cryptogamiques. Ces facteurs sont classés et répertoriés dans un modèle conceptuel en fonction de leur intérêt et pertinence ;
  • les règles de décision ont été créées, leur fonctionnement automatisé, et leur pertinence testée sur différents scénarios climatiques et épidémiologiques passés de la base de données Epicure de l’IFV. L’OAD a été porté sur le web (site Epicure de l’IFV) pour un accès facilité via ordinateur ou smartphone (OAD Décitrait en cours de test).

 

Intégration de la Résistance Variétale dans les Systèmes de Culture (SDC)

Des dispositifs expérimentaux ont été implantés en 2016 (projet ANTARES). Les modes de conduites (Non taille et Cordon haut) ne seront réellement effectifs qu’à partir de 2020.

 

La caractérisation de la physiologie et l’activation des composés de défense des variétés et de leur sensibilité à l’oïdium et au mildiou, est en cours (deux cépages résistants, comparés au Cabernet-Sauvignon sensible) pour l’expression de gènes impliqués dans la résistance des plantes : gènes de PR protéines, résistance ontogénique liée à l’âge des organes associée à la surexpression de nombreux gènes de défense et montrent des différences significatives entre cépages et dans le temps. Les résultats sont très encourageants pour une manipulation possible de la résistance des feuilles et des grappes en lien avec le mode de conduite.

 

Pour répondre aux enjeux du déploiement des cépages résistants , le projet OSCAR permet la mise en place et le suivi d'un Observatoire National (surveillance de la durabilité des résistances, émergences de nouvelles problématiques sanitaires) et partage d'expérience dans l'appropriation et l'usage des cépages résistants (site web de l'observatoire).

taille cordon

 

Favoriser l’utilisation de moyens de biocontrôle pour protéger la vigne

Plusieurs projets de recherche en lien avec le biocontrôle sont mis en place :

  • Le projet Elementaire financé par le CIVB a pour objectif d’étudier l’effet combiné de SDPs et de fongicides sur différents pathogènes ;
  • Le projet BioBot (financement ONEMA) lié au projet ALBs du CIVB a pour objectif l’étude de biocontrôle contre la pourriture grise avec des produits homologués ou en développement, et l'étude de nouvelles souches bactériennes antagonistes de Botrytis (B. cinerea).

Ces projets ont permis de tester et d'améliorer les stratégies associées à de nouveaux agents de biocontrôle bactériens. L'efficacité d'une souche candidate, s'avère encourageante mais nécessite de continuer à améliorer son positionnement et sa formulation dans des essais à venir. Le modèle Ciliberti est ainsi adapté et utilisé pour optimiser le positionnement des différents produits de biocontrôle entre la véraison et la récolte.

Prototypage de systèmes intégrés

Concevoir des prototypes de systèmes de cultures combinant différents leviers de la PAEC et en forte rupture par rapport à la consommation de produits phytosanitaires, mis en œuvre à l’échelle parcellaire pour réaliser une évaluation multicritères de leurs performances (approche expérimentale «système»).

 

Description précise de toutes les opérations de l’itinéraire technique : à chaque opération sont associés des indicateurs de pilotage et un jeu de règles de décision (RDD) formalisées, permettant de déterminer les écarts entre le “prévu” et le “réalisé” en vue de l’amélioration des règles de décision. Ces prototypes systèmes sont évalués sur de nombreux critères : recours aux pesticides, maîtrise des bioagresseurs, rendement, et qualité des vins, résidus, temps de travail et coût de production. Des outils d'évaluation multicritères sont également mobilisés (I-Phy, DEXI) et l'analyse de la faisabilité de mise en œuvre de ces systèmes.

vignes-inra
ecoviti aquitaine

Date de modification : 17 août 2023 | Date de création : 12 juin 2018 | Rédaction : AC